Une série d’exercices pour l’hiver

Chloé Vic

Voici une série d’exercices pour délier les articulations et échauffer les muscles en douceur lorsque ceux-ci sont raidis par les températures hivernales. Ils sont faciles à réaliser lorsque le sol de votre aire de travail est peu praticable, et peuvent aussi se réaliser en extérieur avec ce que vous trouverez sur place.

C’est l’hiver, les sols sont gelés ou humides, les articulations plus raides. C’est le moment pour une série d’exercices « spécial hiver ».
Voici le premier, à faire au pas, idéal pour réveiller les muscles et les articulations en douceur, en particulier les épaules, les sacro-iliaques et les hanches.
En extérieur, des branches ou de petits troncs au sol peuvent aussi très bien faire l’affaire.

Voici le deuxième exercice « spécial hiver ».
Il s’agit de faire reculer le cheval au-dessus d’une barre au sol, d’abord les antérieurs, puis les postérieurs et finalement une jambe à la fois si le cheval est à l’aise avec l’exercice.
En plus de solliciter les muscles et les articulations en douceur, il améliore la confiance, le contrôle et aide le cheval à développer sa proprioception et sa coordination.

Voici au autre exercice facile à réaliser quand les sols ne permettent pas un travail intense. Munissez-vous d’un promontoir solide et demandez à votre cheval d’y mettre les antérieurs puis de redescendre. Quand votre cheval est à l’aise, vous pouvez commencer à contrôler avec quel antérieur il monte et descend, afin d’alterner les deux au maximum. Vous pouvez également lui demander de rester un peu et de baisser la tête.
Cet exercice sollicite les muscles de l’embrassée du terrain et le grand dorsal. Il peut contribuer à relâcher les ilio-psoas et est un bon étirement pour la région lombaire.

Le déplacement latéral au dessus des barres au sol permet de travailler la coordination, la confiance et la précision. Il est plus facile, au départ, de le réaliser face au pare-botte et sur une seule barre. Procédez progressivement, en douceur, laissez à votre cheval le temps de réfléchir et de trouver où et comment poser ses pieds.
Les mouvements d’abduction et d’adduction renforcent et étirent les muscles de la ceinture thoracique et de l’épaule, de la région inguinale, ainsi que les quadriceps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s