Et si on oubliait un peu la tête ?

Chloé Vic

Et si on essayait d’oublier un peu la tête et l’encolure ?

En équitation, on a très souvent tendance à vouloir produire une posture fixe de la tête et de l’encolure à l’aide de nos mains, via les rênes, et on oublie souvent que c’est tout le corps du cheval qui doit participer au mouvement. L’encolure est la partie la plus mobile de la colonne vertébrale, il est facile de la plier à outrance, empêchant ainsi le bon fonctionnement de toutes les chaînes musculaires.

Il est donc primordial :

  • d’oublier un petit peu l’encolure et de se concentrer, à cheval, sur ce qu’on ressent avec son assiette, ses jambes, son dos pour évaluer la qualité de l’équilibre et du mouvement
  • de travailler son assiette pour permettre au cheval de fonctionner le plus librement possible
  • d’apprendre à utiliser ses mains avec du tact et un timing approprié
  • d’enseigner au cheval, à pied, la signification des différentes actions de main

Pour illustrer cela, voici une petite vidéo de Raya effectuant un report de poids de l’avant-main vers l’arrière-main. Ici, mon action de main sert à modifier l’équilibre et affecte l’ensemble du corps. On voit la base du garrot remonter, les abdominaux se contracter, la cage thoracique reculer et le mouvement se propager jusqu’à l’arrière-main.

Rappel : peindre un cheval n’est pas anodin et nécessite de prendre certaines précautions. Nous réservons cette pratique à la production de contenu pédagogique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s