Les muscles en mouvement : le semi-tendineux

Chloé Vic

Le muscle semi-tendineux a son origine sur la colonne vertébrale (dernière vertèbre sacrée et deux premières vertèbres caudales), sur la tubérosité ischiatique du bassin ainsi que sur le ligament sacro-sciatique et le fascia de la queue. Il est situé à l’arrière du fémur et fait partie du groupe musculaire des ischio-jambiers (ou fémoraux caudaux) avec le biceps fémoral et le muscle semi-membraneux. Il s’insère sur le tibia (partie proximale) et sur le calcanéum via un long tendon.

Il joue un rôle majeur dans la propulsion puisqu’il étend les articulations du grasset et de la hanche quand le membre est au sol. Lorsque le membre n’est pas au sol, il fléchit l’articulation du grasset, rétracte le membre et joue un rôle dans son adduction. Un dysfonctionnement du semi-tendineux entraînera des difficultés d’engagement du postérieur et des résistances lors des mouvements latéraux.

J’observe souvent une hypertrophie des muscles semi-tendineux sur les chevaux qui sont majoritairement sollicités en propulsion (les chevaux de course, par exemple), généralement associée à une atrophie des fléchisseurs de la hanche.

Sources : Biomécanique et Gymnastique du Cheval, Jean-Marie Denoix
Horse Movement : Structure, Function and Rehabilitation, Gail Williams

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s