Friday fact : incurver la colonne vertébrale du cheval d’un bout à l’autre est impossible

Chloé Vic

En effet, les différentes régions de la colonne vertébrale du cheval ont différentes amplitudes de mouvement, rendant impossible une incurvation régulière de la nuque à la queue.

Les articulations des vertèbres cervicales sont celles qui possèdent la plus grande amplitude de mouvement, le reste du rachis étant globalement très limité en latéro-flexion. Une légère latéro-flexion est possible au niveau des vertèbres thoraciques 9 à 14 (situées sous la selle lorsque le cheval en porte une). Les lombaires ne peuvent presque pas se fléchir latéralement en raison de la longueur de leur processus transverses, qui viendraient alors s’entrechoquer. Les vertèbres sacrées sont quant à elles soudées, empêchant toute forme de mouvement les unes par rapport aux autres. Obtenir une incurvation régulière du rachis du cheval est donc impossible.

En selle, la sensation que le cheval s’incurve autour de notre jambe intérieure est principalement créée par la rotation de sa cage thoracique.

Sources : Horse Movement : Structure, Function and Rehabilitation, Gail Williams
Level 5 certificate in Equine Biomechanics, unit 20.3, The Open College of Equine Studies

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s