Friday fact : la façon dont le cheval mange est aussi importante que ce qu’il mange

Clio Marshall •

On pourrait qualifier le cheval de grabeleur : il trie et sélectionne avec soin ce qu’il ingurgite, en petite quantité et sur une durée longue. Une étude de 2013 montre que les chevaux féraux de Camargue passent 60% de leur temps à manger, soit entre 15 et 18h par jour (un peu comme vous entre aujourd’hui et demain, si vous avez le même genre de famille que moi).

Les enrichissements alimentaires sont un moyen de permettre au cheval de retrouver un comportement alimentaire adapté à son espèce et de stimuler ses sens et sa motivation. Ils permettent de ralentir l’ingestion et de diversifier l’alimentation. Ils sont un outil capital dans la gestion du poids de nos chevaux.

La frustration alimentaire et les problèmes de santé associés à une alimentation non-adaptée au système digestif des chevaux sont des causes courantes de comportements dits « indésirables ». Permettre à son cheval de manger « comme un cheval » règle souvent bien des soucis.

SONY DSC

Sources : McGreevy, 2013Equine Behaviour in Mind, Suzanne Rogers, 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s