Friday fact : il existe trois types de contraction musculaire

Chloé Vic •

La contraction concentrique se produit lorsque le muscle se contracte en se raccourcissant. Par exemple, les muscles de la propulsion comme le fessier moyen ou le semi-tendineux (représenté sur l’illustration), se contractent en se raccourcissant pour ouvrir les angles articulaires du membre postérieur.

On parle de contraction isométrique lorsqu’aucun mouvement articulaire n’est produit. Elle permet de stabiliser certaines zones du corps, comme l’encolure ou la colonne thoracique, pendant le mouvement.

La contraction excentrique, quant à elle, désigne le fait qu’un muscle se contracte tout en subissant un allongement. Elle intervient principalement pour limiter la fermeture des angles articulaires lors de la phase d’amortissement d’une foulée. Par exemple, le fessier moyen et le semi-tendineux contribuent à limiter la flexion de la hanche lorsque le postérieur se pose au sol et se charge du poids du corps. Un muscle peut donc être à la fois en élongation et en contraction.

Les muscles squelettiques ne sont pas uniquement là pour provoquer le mouvement des articulations par des contractions concentriques. Ils jouent également un rôle de stabilisateurs en limitant les mouvements des articulations pour protéger leur intégrité. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est primordial que les chaînes musculaires soient développées de façon équilibrée.

Source :
Biomécanique et Gymnastique du Cheval, Jean-Marie Denoix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s